Celà fait un très long moment que je n'avais rien posté. Aussi depuis 2016 il s'en est passé des choses!

 

- Mon premier est suivit en psychomotricité pour une dysgraphie depuis juin. Et on voit déjà clairement une amélioration depuis septembre.

Les apprentissages scolaires ne l'intéressent pas malgré qu'il ne soit pas mauvais élève.

L'an prochain c'est la 6ème et il aimerait faire l'école à la maison. Il faut dire que le collège privé le plus proche a le bus qui part du village à 7h et il rentre à 19h. Je ne parle pas du publique qui n'est pas une option pour nous. Plus de 800 élèves entassés dans des classes de 25/30 élèves. Des profs souvent absents jamais remplacés. Des repas chers et ce qui arrivent en fin de service n'ont que des restes de la veille. Des trafics en tout genre, de la violence et des insultes, des vidéos de gamines déshabillées prises dans les vestiaires et envoyées sur le net...Très peu pour nous!

Ayant demandé de lui même d'être scolariser à la maison, il doit faire ses preuves d'autonomie pour que papa soit 100% ok. Même si pour moi c'est déjà ok...

 

- Mon deuxième a reprit le chemin de l'école. Le CE1 a été catastrophique. Réunion pédagogique sur réunion pédagogique. Pas de progrè en une année scolaire. Il ne sait dailleur pas lire en CE2. Mais après une année complète au CMPP (vaste fumisterie qui était sensé faire passer des tests à mon fils et qui, au vu du compte-rendu que j'en ai eu, n'a donc strictement rien foutu) j'ai décidé de le sortir de ce système inutile pour qu'il soit suivit en libéral.

Il va maintenant une fois par semaine chez une orthophoniste. Nous attendions depuis 18 mois une place. Nous savons désormais qu'il est très fortement dyslexique.

Nous avons aussi eu un vrai bilan -avec de vrais résultats- psychomoteurs. Il a commencé depuis peu une prise en charge et j'ai bon espoir pour son cheminement futur.

Nous sommes dans l'attente pour lui faire repasser des tests de QI et de détermination d'une TSA (Trouble du Spectre Autistique) qui serait surement très léger s'il en est.

Avec l'arrêt du CMPP nous nous dirigés vers la psy qu'il avait déjà vu lorsqu'il en avait besoin (car oui, on peut aussi en avoir besoin durant les vacances scolaires et attendre la rentrée pour aller au CMPP avec une psy avec qui il n'échangeait pas, ce n'était pas l'idéal!) . Son suivit est régulier et il prend toujours beaucoup de plaisir à y aller, à échanger, à expliquer son point de vue et pourquoi il agit d'une certaine manière en classe.

Depuis octobre il a une AVS. On ne sait pas trop quoi en dire. Pas de réélle motivation de sa part. Elle n'est pas très psychologue. Pas de grands échanges avec lui. On dirait qu'on l'a un peu poser là malgré elle. Elle ressemble à une ado désabusée qui attend l'heure de la sortie. Bref! Nous verrons si l'an prochain elle réitère ou pas.

 

- Mon troisième aura bientôt 3 ans et est déjà partant pour aller à l'école! Il est quasiement propre la nuit.

Il est gardé à domicile par une nounou extra qui travaillait en crèche. Maternante, aimante et volontaire: c'est une perle!

En plein terrible two il est parfois un peu difficile mais le temps fera son oeuvre.

 

 

La suite au prochain épisode...